Si vous voyagez pour la première fois avec la compagnie de voyage Air France, il y a certaines règles relatives aux bagages en soute qu’il vous dit maîtriser. Chaque compagnie aérienne ayant ses propres règles, celles d’Air France sont particulières, notamment en ce qui concerne le poids et la taille du bagage (la valise cabine, la valise en soute et les accessoire). Voici ce qu’il faut en retenir.

Quelle taille pour les bagages en soute ?

Selon les spécifications imposées par Air France en termes de Bagages en soute, l’on retient que le Bagage idéal soit dire au total 158 cm. Cette dimension se calcule en additionnant la longueur, la largeur et la hauteur du bagage. Il faut également préciser que cette taille intègre les poignées, les roues et les poches.

Il peut arriver que la taille votre bagage excède les 158 cm. Dans ce cas, Air France vous autorise à aller jusqu’à 300 cm maximum. Toutefois, cet excédent est frappé du paiement d’un supplément appelé option Bagage plus grand Pour connaître les tarifs correspondant aux centimètres en trop, Air France met à votre disposition un calculateur disponible sur son site. Vous pouvez tout de même procéder à la vérification directement à l’aéroport au comptoir  Bagages hors format.

Pour les bagages dont les dimensions dépassent la limite des 300 cm, ce sont les réglées d’Air France cargo qui s’y appliquent.

Quel poids pour les Bagages en soute ?

Pour ce qui est du poids des bagages en soute, vous pouvez retrouver les informations sur le mémo de voyage.

De façon succincte toutefois, retenez que doit être rapatrié en soude tout bagage dont le poids excède :

  • 23 kg pour les voyageurs en classe Economy et Economy premium

  • 32 kg pour les voyageurs en classe Business et en première classe.

Ici également, il existe une option Bagage plus lourd qui est appliquée en cas de dépassement du poids limite.

Quels sont les bagages interdits en soute ?

De façon générale, toutes les compagnies aériennes appliquent des règles strictes en matière des bagages interdits en soute. Il s’agit notamment :

  • Des bagages détériorés

  • Des bagages mal emballés, c’est-à-dire avec des moyens rudimentaires notamment avec un film étirable à usage ménager, avec des sachets plastiques souples ou les emballages qui perturbent l’acheminement des bagages et dégradent les installations aéroportuaires.

Ce dernier point soulève notamment la question de la valise High Tech avec batterie. A ce propos, Air France n’autorise pas le transport en soute des « bagages pourvus de batterie qui servent à recharger les appareils portables personnels ou à les faire fonctionner. On peut également y inclure les appareils électroniques intégrés tels que les crochets pèse-bagage, les balise GPS et bien d’autres ».

Tolérés en cabine, ce type de Bagages ou de valises n’est accepté en soute que s’ils disposent d’une batterie amovible. La batterie doit alors être retirée et emballés avec précaution. Voilà qui permet de situer aussi bien les voyageurs, férus de ces gadgets, que les fabricants.